Les Rouillés

MELAINE CATUOGNO a suivi un cursus au Conservatoire d'art dramatique d'Avignon. Elle est aujourd'hui à la direction de la compagnie Le Bruit de la Rouille dont notamment le spectacle Assoiffés de Wajdi Mouawad a connu un très bel accueil, entre autre au Festival d'Avignon OFF (coup de cœur de la presse en 2016 et spectacle du OFF officiellement soutenu par le Festival d'Avignon IN en 2018). Elle signe sa première mise en scène avec Antoine et Cléopâtre d'après Shakespeare. Comédienne dans ses propres spectacles elle collabore avec d'autres compagnies en tant que comédienne et scénographe. Des collaboration qui nourrissent son propre travail. La démarche artistique de la compagnie est corrélée avec ses actions socio-culturelles. C'est pourquoi elle développe et entretien des partenariats forts avec des structures telles que le SESSAD, l'UFCV ou encore La Ferme du Vinatier, qui met en œuvre la politique culturelle du centre hospitalier Le Vinatier.

 

 

 

VIVIEN FEDELE est né en 1982, il entre en 2002 au conservatoire d’art dramatique de Grenoble, où il est formé par Muriel Vernet, Patrick Zimmerman et Philippe Sire. En 2006, il éprouve le besoin de s’épanouir à l’aide d’un voyage initiatique dans toute la méditerranée. Il y côtoiera des comédiens, des metteurs en scène, des cascadeurs et des compteurs… Deux ans plus tard il pose ses bagages à Avignon où il est accepté au Conservatoire de théâtre. Il y suivra les cours de Jean-Yves Picq et découvrira le théâtre du mouvement, la marionnette, le bruitage… En parallèle, il s’implique dans l’association du Théâtre Rural D’Animation Culturelle, sous la direction de Vincent Siano.

 

 

EMILIE JOUFFREY, en parallèle d'une carrière dans le tourisme, Emilie s'est investie assidûment au sein de différentes troupes de théâtre depuis 16 ans : la Compagnie Jean Thomas dirigée par Michel Paume et celle de l'Albatros menée par Hervé Bonzom ; puis le TRAC de Beaumes de Venise (Théâtre rural d'animation culturelle) créé par Vincent Siano. Au sein du TRAC, elle participe notamment aux créations collectives intergénérationnelles mêlant théâtre, chant, danse, mouvement corporel, escrime artistique et jeu d'acteurs sous la direction de professionnels (Léa Coulanges, Silvia Cimino, Jean-Pierre Raffaelli, Yvo Mentens, Frédéric Richaud, Roland Pichaud). En 2021, elle crée et interprète le rôle de Lucifer dans ‘Il a beaucoup souffert Lucifer’ de Antonio Carmona au sein de la compagnie Le Jardin d’Alice, une pièce destinée à sensibiliser les jeunes sur les dangers du harcèlement scolaire. Elle anime des ateliers de théâtre en collaboration avec la Compagnie Chantier Public à Carpentras. Elle rejoint récemment la compagnie Le Bruit de la Rouille et est en charge de diffuser et de produire ses spectacles.

 

 

CLAIRE LESTIEN a suivi un cursus d’art dramatique à l’école de la Scène sur Saône parrainée et soutenue par Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui. Elle dirige la compagnie de théâtre contemporain L'usine éphémère au sein de laquelle elle joue, écrit et met en scène. Sa première pièce Membre est publiée aux éditions Thot et est élue Coup de cœur des éditions en 2012. La Valse des handicapés, publiée aux éditions Thot également, a été nommée pour le XVème Prix de la pièce contemporaine de la Bibliothèque Armand Gatti. Dans le cadre d’un spectacle performatif, l’Usine, elle écrit à chaque représentation une nouvelle pièce de théâtre en direct devant le public. Tout un monde résulte d’une commande d’écriture des Mille tours compagnie et a fait partie des textes remarqués (sur 409 reçus ) lors des Journées d'auteurs de Lyon. Sa dernière pièce Fragment d'avenir est une commande du théâtre de l’Entrepôt à Avignon.

 

VICTOR LASSUS, en 2004, il intègre le Conservatoire de Toulon sous la direction d’Alain Terrat. Il y reste trois années puis complète sa formation au Théâtre des Ateliers d’Aix en Provence avec Alain Simon, promotion Rodrigo Garcia de 2008. À Lyon, il rejoint la friche RVI où il va travailler au dévelop-pement théâtral jusqu’à sa fermeture en 2010. C’est à cette période qu’il monte la compagnie L'Usine Ephémère avec l’auteure et comédienne Claire Lestien. Il met en scène Les Mariées de la tour Eiffel de Jean Cocteau et King Kong théorie de Virginie Despentes. Il travaille avec d'autres compagnies comme la Cie de l'Etreinte, où il met en scène On dirait qu’on à vécu, et la compagnie le Bruit de la Rouille, Plus ou moins la fin du monde. En parallèle, il crée de nombreuses performances et happenings, notamment  Le Grand bal  et Les Freaks. Curieux de tout et désireux d’autonomie, il se forme à la création lumière.

 

 

PAULINE ROLLET complète sa Licence Arts du Spectacle, à Aix en Provence, par un an de formation professionnelle au héâtre des Ateliers sous la tutelle d’Alain Simon. Durant cette année, avec son équipe, elle rencontre et travaille l'œuvre de Rodrigo Garcia. L’année suivante, elle arrive à Lyon pour suivre la formation de la Scène sur Saône sous la direction de Salvadora Parras. C’est lors de ces formations diverses qu’elle rencontre ses futurs partenaires de jeu. Depuis, c’est aux côtés de compagnies émergentes et professionnelles qu’elle aborde des textes contemporains comme classiques. En 2020, elle travaillera sur La Valse des handicapés de Claire Lestien / Cie L'Usine Ephémère, Le Poisson belge de Léonore Confino / Cie L’Etreinte et Arlequin poli par l’amour de Marivaux / mise en scène Thierry Belnet.

 

 

THIBAULT PATAIN, depuis sa sortie du Conservatoire d’Avignon en 2013, Thibault vit à Lyon où il travaille en tant que comédien et costumier. Il s’intéresse rapidement à la création artistique dans des lieux et contextes nouveaux, auprès de différents publics. Par ailleurs il développe son travail de costumier et facteurs de masques, qu’il met à profit auprès du Théâtre du Verseau. C’est en 2014 qu’il rencontre la Cie du Vieux Singe, où il réalise la création costume de deux spectacles : Agamemnon (2014) et Yaacobi et Leidenthal.
En tant que comédien, il travaille auprès du Théâtre du Verseau, de la Cie du Vieux Singe. Thibault est membre du collectif La Cohorte qui travaille sur des spectacles courts et des projets « hors les murs ».  C’est avec La Cohorte qu’il mettra en scène Aveugles d’après Maurice Maeterlinck. Préoccupé par les questions de transmission et de pédagogie, il travaille en tant que metteur en scène auprès de chœurs de chant.

 

AMANDINE RICHAUD, c’est dans la compagnie Éclats de scènes (centre culturel itinérant) qu’Amandine Richaud fait ces premières pas dans le milieu de la technique du spectacle vivant, elle se prend en amour pour la lumière et voyant son enthousiasme et son professionnalisme, plusieurs metteurs en scènes décide de lui confier la création lumière de leur spectacle, suite à cette expérience, elle décide alors de partir se former en tant que régisseuse du spectacle à l’ISTS (institut supérieur des techniques du spectacle) d’où elle ressort diplômé avec mention. Depuis elle enchaine, les créations, les régies, et même les régies générales.

 

 

 

JULIEN PERRIER, Après la mécanique automobile, Julien se tourne vers le théâtre. C’est au Conservatoire d’Avignon qu’il suit l’enseignement de Jean-Yves Picq et de son équipe.

En 2010, il s’allie avec ses camarades pour créer le Collectif Le Bleu d’Armand. Depuis, il travaille, entre autres, avec Alexia Vidal de la Cie Corps de Passage, Frédéric Richaud de la Cie éclats de scènes, Joëlle Cattino de la Cie Dynamo théâtre, et depuis 2018 avec Gilbert Barba des nuits de l'enclave. Il intervient également au lycée Frédéric Mistral et à la chartreuse de Villeneuve les Avignon pour le BAC option théâtre.

En 2016, il monte une lecture musicale de La nuit juste avant les forêts de Bernard Marie Koltès en collaboration avec la comédienne/violoncelliste Jade Saget.

 

MARIE PONGERARD, "j'ai découvert le théâtre à l'âge de 16 ans avec la Cie les désaxés théâtre. Rencontre décisive qui m'a donnée envie d'en faire mon métier. J'ai donc entamé des études d'arts du spectacle à l'université Lumière Lyon 2. Tombé amoureuse du théâtre allemand, de Bertolt Brecht et du dramaturge Öden von Horvath, j'ai fini ma licence à l'université de Vienne en Autriche. J'ai ensuite continué à me former au conservatoire d'art dramatique d'Avignon sous la direction de Jean-Yves pics. Passionner par les voyages, la diversité culturelle, les différentes visions du théâtre à travers le monde, la question du corps dans l'art théâtral j'ai continué à me former en Bolivie à l'école Nationale de théâtre puis en Pologne et en Serbie autour du théâtre de Grotowski. Entre temps, je suis tombé amoureuse de l'accordéon chromatique à bouton. J'ai eu la chance d'étudier cet instrument avec Éric Pisani, au conservatoire d'Avignon, Bruno Téruel au conservatoire de Bourgoin Jallieu et je continue l'exploration de cet instrument magnifique avec Mélanie Brégant à l'ENM de Villeurbanne. L'accordéon, le théâtre, les rencontre, les ami.es, l'amour, les expériences dans multiples domaines sont mes compagnons de route sur le grand chemin de la création et du partage."

 

 

ALEXANDRE STREICHER est né en 1989  à Montréal, il suit plusieurs cours au Québec et est initié au théâtre ainsi qu’à l’improvisation. En 2009, il intègre la formation de Jean-Yves Picq au Conservatoire d’art dramatique d’Avignon. Il y passera trois ans et touchera à plusieurs formes théâtrales dont la marionnette, le clown, la danse, le chant, la régie… Il reçoit en 2012 son DET et démarre plusieurs projets artistiques notamment avec « Le Bruit de la Rouille ». Passionné de cinéma il réalise quelques courts métrages et films institutionnels.

 

 

MARION PARASSIN, à l’aube de sa deuxième vie professionnelle, elle tombe en amour pour les spectacles de la compagnie Le Bruit de la Rouille. En 2016, elle rejoint la compagnie et se forme à ses côtés. Elle est aujourd’hui en charge de la diffusion des spectacles de deux compagnies lyonnaises. Amatrice de mots, de jeu, de théâtre et de musique, elle prend le temps de vivre des expériences artistiques fortes et de faire de son métier, une passion.

 

 

PIERRICK BRESSY-COULOMB est né en 1984, il suit une licence en art du spectacle. En 2006, il créait avec Ludovic Léa, l'association « Les Souffleurs d'Étoiles ». En 2008, il intègre La Poissonnerie, École des Arts et Métier du Rire et du Clown à Saint Antoine l'Abbaye, sous la direction de Chantal Fourcaud et Albert Solal. En 2008 il intègre également le Conservatoire d'Art dramatique d'Avignon sous la direction de Jean-Yves Picq. Cette année-là, il créait son premier solo de clown : « Arian, life is a cabaret » avec l’aide d’Anne Gaillard. Depuis 2010 il est également comédien au TRAC ou il joue sous la direction de Vincent Siano et Yvo Mentens.

ANNE GAILLARD est née en 1955, comédienne depuis l’âge de 19 ans, Anne Gaillard a suivi l'enseigne-ment du conservatoire de Lyon. Elle crée ensuite, à Lyon, avec des camarades, un bistrot-théâtre, le Théâtre de la Graine. Elle joue aussi pour divers metteurs en scène, Jean-Yves Picq, Philippe Clément, Philippe Delaigue… Montée à Paris, elle y reste sept ans, suit le cours Vitez à Ivry, et travaille avec plusieurs compagnies jeune public. En 1997, elle crée la compagnie Les Octobres/Acte9, dans le but de faire connaitre les écritures contemporaines dans des lieux isolés. En 2001, elle fait la rencontre décisive de la compagnie l'Entreprise: travail du masque, « atelier du lundi » avec Catherine Germain, puis participation au « Garage », (atelier permanent d’acteurs), avec François Cervantes pendant 10 ans. Elle y découvre le clown et crée un solo: « Giselle…le récital ». Souvent sollicitée pour être regard extérieur de jeunes créations, elle intervient autour du clown au conservatoire d'Avignon, En 2013, elle joue dans "Carnages" de François Cervantes, anime des stages conjointement aux spectacles. En 2015 elle crée un deuxième solo : "Giselle...le rendez vous".

CECILE ROGER, c’est après un parcours universitaire et l’obtention d’un Master 2 en Edition du livre que Cécile Roger se tourne vers le théâtre. Elle s’inscrit d’abord aux Cours Jean-Laurent Cochet, à Paris, puis rencontre le metteur en scène Jean-Laurent Silvi. Elle l’assistera à la mise en scène deLove, de Murray Schisgal, joué au Théâtre du Petit Saint-Martin. Souhaitant continuer sa formation de comédienne, Cécile intègre l’Ecole du Jeu l’année suivante. Elle y rencontre Mariana Araoz, co-fondatrice du Collectif Masque, avec qui elle et dix autres comédiens se lancent dans la création d’une pièce de Sarah Stridsberg, Valérie Solanas va devenir Présidente de l’Amérique. Elle y fait aussi la connaissance de Marceau Deschamps-Ségura, qui la mettra en scène dans Les Paroles Oiseuses, monologue qu’elle a adapté d’un roman de Marie-Sabine Roger. Parallèlement à ces projets, elle continue de parfaire son expérience auprès de metteurs en scène tels qu’Anna Nozière, Patrick Haggiag, Serge Nicolaï ou encore Ivica Buljan, directeur du Théâtre National de Zagreb.

 

 

AURELIE IMBERT, l’étude du théâtre fait partie intégrante de sa scolarité, du collège jusqu’au bac. Elle rate ce dernier mais réussit le concours des Beaux-Arts de Nîmes pour lier ses deux passions, le théâtre et les arts plastiques, et devenir décoratrice ensemblière.
Tout au long de ses études elle travaille ponctuellement avec l’association ECLATS DE SCÉNE sur divers projets, et une fois son Diplôme National d’Arts Plastiques en poche, elle retourne sur Avignon et intègre le Conservatoire de théâtre.
Elle créée avec Thibault Patain leur spectacle PAILLETTES !
Elle participe aussi à la création des FESTIVALS d’HISTOIRES COURTES, festivals multidisciplinaires avec le collectif La Cohorte. Aujourd’hui, elle veut préciser son travail autour d’un univers décalé et poétique, notamment à travers le clown.

 

 

SARAH BALLESTRA est née en 1985, elle commence le théâtre en 2005 dans l’association des Fous Sans Blanc, dirigée par Eric Goria. Elle continue sa formation en intégrant le Conservatoire d’arts dramatiques d’Avignon sous la direction de Jean-Yves Picq. Elle y découvre la marionnettes, le Théâtre du Mouvement, le chant, la danse et obtient son CET (Certificat d’Études Théâtrales). Depuis 2010, elle intègre le TRAC en tant que comédienne et se fait former à la technique. En 2012, elle suit une formation d’éclairagiste à l’ISTS d’Avignon.